rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Russie Etats-Unis

Publié le • Modifié le

La Russie contraint les diplomates américains à quitter leur datcha moscovite

media
Les policiers à l'entrée de la datcha qui était occupée par les diplomates américains. REUTERS/Tatyana Makeyeva

En réponse aux nouvelles sanctions américaines, Moscou avait donné jusqu'au 1er août aux diplomates américains pour quitter deux sites à Moscou, un entrepôt, et surtout une datcha, résidence secondaire située dans une zone de villégiature à la campagne. Ce mardi matin des camions avec des plaques diplomatiques américaines ont emporté les dernières affaires qui s'y trouvaient encore.


Vers 7h15 ce mardi matin, trois camions ont franchi une dernière fois l'enceinte entourant la datcha. Les déménageurs se pressaient depuis l'aube pour enlever les derniers meubles. Russes et Américains n'ont pu éviter une polémique; les Américains ont accusé les Russes d'avoir bloqué le passage des camions, et les Russes ont expliqué qu'ils n'avaient pas reçu la demande de passage dans cette zone où la circulation automobile est réglementée.

La villa située au milieu d'un parc boisé servait notamment pour l'organisation de soirées ou de réceptions. Mais d'après les voisins, la villa était inutilisée depuis 6 mois, et ils n'avaient pas remarqué que les locataires étaient Américains, comme en témoigne un monsieur interrogé par une télé russe. « Les gens venaient ici, c'était joyeux, il y avait des enfants. Je pensais qu'il s'agissait d'une famille de fonctionnaires de chez nous. Mais je n'ai jamais fait attention qu'ils parlaient anglais », explique le témoin.

Depuis l'époque soviétique, de nombreux hauts fonctionnaires et diplomates étrangers possèdent des datchas sur cette île boisée au milieu de la Moskova.

→(Re)écouter: La datcha, en Russie

Chronologie et chiffres clés