rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Bolivie Chili

Publié le • Modifié le

Nouvelles tensions entre la Bolivie et le Chili après l'arrestation de Boliviens

media
Les militaires et douaniers boliviens au tribunal d'Iquique, le 20 mars 2017. REUTERS/Cristian

L'arrestation par des policiers chiliens dimanche de neuf citoyens boliviens est à l'origine d'une vive tension entre les deux pays voisins.


Avec notre correspondante à La PazAlice Campaignolle

Deux militaires et sept douaniers boliviens ont été arrêtés par des policiers chiliens à la frontière entre la Bolivie et le Chili. Pour la présidente chilienne Michelle Bachelet, les sept fonctionnaires s'apprêtaient à voler des camions de marchandises, du côté chilien de la frontière.

Version totalement différente du côté des autorités boliviennes, qui affirment que les douaniers étaient en pleine opération de lutte contre la contrebande, René Martinez, ministre de la présidence : « Nous exigeons la libération de nos concitoyens boliviens. Pour nous c'est une séquestration, l'opération menée par les militaires l'était en territoire bolivien. »

Pour l'instant, on ne sait toujours pas de quel côté de la frontière ont été arrêtés les fonctionnaires boliviens, mais cette zone de Colchane est connue pour être une zone de contrebande.

Sur Twitter Evo Morales a affirmé que les ses concitoyens étaient otages d'une injustice et a réclamé leur libération immédiate.

Un incident de plus dans les relations très tendues qu'entretiennent la Bolivie et le Chili.

Chronologie et chiffres clés