rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Revue de presse Etats-Unis Canada Immigration Bolivie Colombie

Publié le • Modifié le

A la Une: le patron de l’agence environnementale américaine suscite la polémique

media
Scott Pruitt, le chef de l'Agence américaine de l'Envrionnement scandalise la communauté scientifique après avoir déclaré ce jeudi 9 mars 2017 que les émission de CO2 n'étaient pas un facteur déterminant dans le changement climatique. ©REUTERS/Carlos Barria

Dans une interview à la chaîne CNBC, Scott Pruitt a dit « ne pas croire à l'impact du CO2 sur le réchauffement climatique », car « mesurer avec précision l'impact de l'activité humaine sur le climat est quelque chose de très difficile », rapporte le Washington Post. « La science se base sur des preuves empiriques et non pas sur des croyances », a répliqué sèchement Gina McCarthy, la prédécesseure de Scott Pruitt.

« Cette nouvelle sortie du chef de l'Agence environnementale a scandalisé la communauté scientifique américaine », constate le Boston Globe qui fustige : « Les décisions irresponsables que s'apprête à prendre l'administration Trump n'ont rien à voir avec les connaissances dont nous disposons aujourd'hui sur les causes du changement climatique. La vérité est que cette administration s'en moque ».
 
Le nombre de migrants clandestins qui quittent les Etats-Unis pour demander l'asile au Canada ne cesse de croître.
 
Le Premier ministre de la province du Manitoba, dans l'ouest du Canada a tiré la sonnette d'alarme. « Brian Pallister déplore le manque de ressources », rapporte le journal La Presse. Selon le chef  du gouvernement provincial, les arrivées de migrants traversant illégalement la frontière canado-américaine ont « plus que doublé au cours des dernières semaines, de même que les coûts de leur prise en charge ». Réponse du gouvernement fédéral par la voix du ministre de la Sécurité publique, « Ralph Goodale, qui a promis de couvrir les coûts additionnels. Le sujet sera également à l'ordre du jour ce vendredi lors de la rencontre avec son homologue américain, John Kelly », souligne le Journal de Montréal.
 
Bolivie : la communauté internationale réagit avec inquiétude à l’augmentation de la surface de culture de la feuille de coca par Evo Morales.
 
Le chef de la délégation de l'Union européenne en Bolivie s'est dit préoccupé, écrit El Diario. Hier, lors d'une conférence de presse à La Paz, Leon de la Torre Krais a annoncé que l'UE allait réaliser de nouvelles études. Il s'agit d'évaluer la production exacte de la feuille de coca, de déterminer la quantité nécessaire pour l'usage traditionnel et enfin d'améliorer les instruments juridiques contre le narcotrafic. « L'UE veut s'assurer que l'excédent de la production bolivienne n'arrive pas sous forme de cocaïne dans les pays européens », conclut le quotidien.
 
Colombie : violents affrontements entre groupes criminels dans le département du Choco
 
El Tiempo écrit : « Ce sont des scènes qu'on pensait appartenir au passé : un groupe armé et la guérilla ELN se livrent de féroces batailles dans une zone stratégique pour le trafic de drogues et d'armes, forçant plus de 300 habitants à fuir. Mais au-delà du drame humain, c'est la tragédie de l'incapacité de nos institutions à être présentes dans ces zones. L'Etat doit résoudre immédiatement cette crise qui risque sinon de se répéter à l'infini, notamment en raison de la démobilisation des FARC. Certains de leurs anciens territoires d'influence connaissent déjà le même sort que le Choco ». Et l'éditorialiste de conclure: « Il n'y a qu'ainsi que la société colombienne pourra se tourner vers l'ère post-conflit sans aucun regret ».
 
Haïti : Premier ministre désigné devant Sénat lundi
 
Alors que les Haïtiens se préparent aux funérailles nationales de l’ancien président René Préval, le nouveau Premier ministre désigné, Jacques Guy Lafontant, doit défendre lundi prochain sa politique devant le Sénat pour obtenir un vote de confiance.
 
Le Nouvelliste pointe aujourd'hui du doigt le comportement irresponsable « de la plupart » des Sénateurs « qui réclament certains privilèges pour accorder leur vote au Premier ministre », comme « le partage des responsabilités au sein du cabinet ministériel et dans les organismes autonomes de l'Etat ». Pourtant « le siège n'appartient pas à l'élu mais au parti politique », selon la loi haïtienne. Dans ces conditions, « il est assez difficile » de savoir « si Jacques Guy Lafontant passera l'étape du Grand Corps », estime Le Nouvelliste.
 

Le National revient aujourd'hui sur le drame des Haïtiens expulsés de République dominicaine. « Rien que depuis le début de l'année, 5040 migrants haïtiens ont été arrêtés et expulsés. 5035 autres se sont vu obligés de quitter le territoire dominicain par leurs propres moyens », face à la pression des autorités comme de la population dominicaines, rapporte le journal. Au total donc 10.075 rapatriés dont 286 mineurs non accompagnés depuis le début de l'année.

Chronologie et chiffres clés