rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Bolivie Patrimoine

Publié le • Modifié le

La Bolivie célèbre sa Feria Alasitas, une fête dédiée au dieu de l’abondance

media
Dans une boutique de La Paz, le 24 janvier 2016, le dieu de l'abondance Ekeko, un petit lutin gras et bossu qui porte sur ses épaules tous les éléments du bonheur . AIZAR RALDES / AFP

Ce mardi 24 janvier à La Paz en Bolivie, c’est jour de fête. A midi exactement débute la Feria des Alasitas, en l’honneur de la divinité de l’abondance Ekeko. Cette tradition aymara veut que l’on aille acheter et faire bénir des miniatures de toutes les choses dont on rêve. Avec ses 5 000 artisans, c’est un grand marché, mais qui ne vend que des modèles réduits.


Avec notre correspondante à La Paz Alice Campaignolle

Une nouvelle voiture ou un diplôme dans l’année, autant de choses que l’on trouve à la Feria des Alasitas, où les habitants de La Paz vont pendant trois semaines acheter en miniature tout ce dont ils rêvent pour l’année à venir.

Mais, il n’est pas uniquement question de la berline de vos rêves ou de la cuisinière dernier cri, comme l’explique Andrés Zaratti, secrétaire à la culture : « Aujourd’hui toutes nos visions du futur sont fatalistes et négatives. La fête des Alasitas, quant à elle, permet aux gens de se remettre à rêver, de ne pas se concentrer seulement sur des choses matérielles, mais aussi de désirer une amélioration de leur qualité de vie. »

Et c’est ainsi qu’à la feria on peut acheter par exemple des certificats de bonne santé. Senovia est une des vendeuses, et elle a devant elle, toute une basse-cour de poules et de coqs. Aux pieds des gallinacés miniatures, censés représenter l’amour, on trouve des pièces de monnaie : « Si vous cherchez un bon parti, alors achetez un coq avec beaucoup de pièces de monnaie, mais si, par contre, vous cherchez un petit ami pas vraiment millionnaire alors vous pouvez prendre un coq tout simple. »

Et les Alasitas s’adaptent aux circonstances, cette année toutes les miniatures de maison ont une petite cuve sur le toit, cuves devenues indispensables depuis le début de la crise de l’eau, il y trois mois.

Chronologie et chiffres clés