rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Otan Défense Etats-Unis

Publié le • Modifié le

L'Otan défend son utilité en réponse aux critiques de Donald Trump

media
Le président du Comité militaire de l'OTAN, le général d'armée Petr Pave, lors d'une conférencede presse à Bruxelles, le 18 janvier 2017. Le général Pavel s'exprimait à l'issue d'une réunion du comité militaire de l'Otan. REUTERS/Francois Lenoir

L'interview donnée par Donald Trump à Bild et au Times n'en finit plus de faire des vagues. Il y a d'abord eu les Européens et c'est maintenant au tour de l'Otan de sortir du bois. Les responsables militaires de l'Alliance atlantique se sont réunis au siège de l'Otan à Bruxelles pendant deux jours pour préciser les grandes lignes de leur stratégie sur des zones aussi diverses que l'Afghanistan, la Libye ou la Russie et ils en ont profité pour contester l'affirmation de Donal Trump qui estimait dans cette interview que l'Otan était devenue obsolète.


Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Bénazet

Il y avait d'abord eu le communiqué du secrétaire général de l'Otan ; il avait fait savoir que pour lui les États-Unis ne renieraient pas leurs engagements au sein de l'Alliance atlantique. Et l'obsolescence de l'Otan n'est certainement pas non plus l'opinion du président du comité militaire allié, l'un des trois plus hauts officiers généraux de l'Otan, le général tchèque Petr Pavel. 

« Je suis fermement convaincu que l'Otan est tout aussi pertinente aujourd'hui qu'elle l'était auparavant. Elle évolue comme tout organisme vivant et elle s'adapte aux nouvelles situations. On peut évidemment discuter de l'ampleur, de la profondeur et du rythme de cette adaptation, mais je pense que la pertinence de l'Otan ne peut être remise en question », a déclaré ce mercredi 18 janvier le général Petr Pavel, chef du comité militaire de l'Otan, lors d'une conférence de presse à son siège bruxellois.

En jugeant l'Otan obsolète, Donald Trump a peut-être finalement inspiré des inquiétudes salutaires parmi les alliés européens qui se reposent trop sur les États-Unis pour assurer leur défense à leur place. L'Allemagne annonce d'ailleurs l'augmentation de son budget défense afin de faire partie des rares pays en Europe dont le budget défense est à la hauteur des exigences de l'Alliance atlantique.

Chronologie et chiffres clés